GLOSSAIRE /

S
Sérotonine

Médiateur chimique agissant sur la circulation sanguine cérébrale au niveau des centres nerveux. Elle est très active sur l’appareil cardiovasculaire. Il est présent dans la rate, le tube digestif, les plaquette sanguines. Au niveau cérébral, c’est dans l’hypothalamus que son taux est le plus élevé. Des antagonistes de la sérotonine sont employés contre les migraines ou comme antidépresseurs.

SGPT

Serum glutamo-pyruvique transaminase. Voir transaminases.

SI / NSI

Syncytia-inducing / Non-syncytia-inducing. Se dit à propos de certaines souches du VIH responsables (SI) ou non (NSI) de la formation de syncytium. Cette caractéristique serait liée à une plus ou moins grande virulence. Voir co-récepteurs.

Sida

Syndrome d’immunodéficience acquise. Il s’agit du stade auquel l’infection causée par le VIH s’accompagne d’un ensemble de manifestations (Infections opportunistes telles que candidose, toxoplasmose, cryptococcose, pneumocystose ou différentes formes de cancers tels que la maladie de kaposi et lymphomes), manifestations dues à un déficit immunitaire profond. Lorsque l’infection à VIH n’est pas traitée, la maladie évolue vers le stade du sida, le taux de lymphocytes CD4 se situant alors souvent en dessous de 200/mm3. Depuis 1987, cette définition repose sur les critères définis par le CDC d’Atlanta.

Sidaction

Depuis 2004, c’est le nom de l’association qui gère et distribue les fonds du Sidaction ; précédemment appelée Ensemble Contre le sida (ECS). site : www.sidaction.org.

Sildénafil

Médicament utilisé dans le traitement des troubles de l’érection. On signale des effets indésirables fréquents, parfois graves, et des interactions avec les antirétroviraux. Il est commercialisé sous le nom de Viagra®.

Skénan®

Il est produit par le laboratoire Upsa. Voir sulfate de morphine.

SMPR

Service Médico-Psychologique Régionnal.

SNC

Système nerveux central. Masse de tissu composée de matière blanche et grise qui forme le cerveau et la moelle épinière. Voir aussi névraxe.

SNCF

Score non-corrélé de fibrose. Test d’évaluation de fibrose à partir de marqueurs sanguins. Voir l’article Votre suivi.

SNIF

Score non-invasif de fibrose. Test d’évaluation de fibrose à partir de marqueurs sanguins. Voir l’article Votre suivi.

Souche

Ensemble d’individus ayant un ancêtre commun. En biologie, désigne un ensemble d’organismes (cellules, bactéries, virus) ayant le même génotype. On peut aussi parler de lignée.

Spécialistes en accès direct

Avec la réforme du parcours de soins coordonnés, une visite chez son/sa médecin traitantE est obligatoire avant de consulter unE spécialiste. Cette visite n’est pas nécessaire pour consulter les spécialistes en accès direct : pédiatre, gynécologue, ophtalmologue, psychiatre ou dentiste.

Spécificité

Ce terme désigne littéralement ce qui est propre à une espèce et à elle seule, mais peut s’appliquer au domaine biologique, virologique, immunologique, etc. Dans le domaine scientifique, une technique est dite spécifique lorsque les résultats qu’elle donne correspondent à la cible choisie et uniquement à elle.

Spermicide

Préparation pharmaceutique sous forme de crème ou d’ovules, employée comme technique de contraception, afin de détruire les spermatozoïdes. Ces produits seraient susceptibles d’avoir également une action bactéricide et virucide (capable de tuer des virus). Exemples : chlorure de benzalkonium, nonoxynol-9. Des essais thérapeutiques ont montré leur inefficacité, voire leur nocivité, dans la recherche d’une protection contre le VIH. Des études sur de nouvelles molécules sont en cours.

SPI 452

Code donné par le laboratoire développeur. Nouveau booster développé par le laboratoire Sequoia Pharmaceuticals.

Spliceosome

Le spliceosome, appelé particule d’épissage est un complexe dynamique de particules ribonucléoprotéiques (composées d’ARN et de protéines) et localisé dans le noyau des cellules. Sa fonction est de s’associer à l’arn pré-messager et d’en assurer la maturation, avant son exportation dans le cytoplasme, pour être traduit en protéines.

SPOTS

Voir blips.

SRAS

Syndrome respiratoire aigu sévère.

Statines

Famille de médicaments utilisés pour abaisser le taux du cholestérol sanguin, plus particulièrement le cholestérol LDL. Exemples : fluvastatine (Lescol®), pravastatine (Elisor®, Vasten®), simvastatine (Zocor®). Ce type d’hypolipidémiant agit en inhibant une enzyme (l’HMG Co-A réductase) qui intervient dans les premières étapes de la biosynthèse (production organique) du cholestérol. Leur prescription doit s’accompagner d’une surveillance hépatique. Des atteintes musculaires peuvent conduire à un arrêt du traitement. Des interactions avec les traitements anti-VIH sont possibles. Les fibrates et les statines montrent une efficacité similaire et significative, dans le traitement d’une hyperlipidémie résistante, associés à un régime alimentaire bien observé. Voir fibrates.

Stéato-hépatites non-alcooliques

Pathologie qui correspond à l’apparition d’amas lipidiques dans le foie au cours de la fibrose qu’ils accélèrent. Les facteurs de risque sont : obésité abdominale, hypertension artérielle, des bilans biologiques perturbés (lipidique et glucidique) et la prise de certains antirétroviraux.

Stéatorrhée

Présence d’un excès de graisses dans les selles. Une insuffisance pancréatique peut en être responsable.

Stéatose

Surcharge en lipides (triglycérides) du cytoplasme cellulaire. Ce phénomène peut se produire au niveau des hépatocytes par dégénérescence ou par infiltration. Voir stéato-hépatites non alcooliques.

Stevens Johnson (syndrome de)

Érythème grave étendu à toutes le sparties du corps. Voir hypersensibilité.

STI

Scheduled therapeutic interruption. Interruption thérapeutique programmée en fonction du taux de CD4, de la charge virale, ou de la lassitude. Une suspension thérapeutique avec surveillance lors de la reprise du médicament est une démarche de recherche elle doit être accompagnée pour en évaluer les bénéfices et les risques potentiels. Voir vacances thérapeutiques et interruption de traitement.

Stimulant

Du latin stimulus : aiguillon, désigne tout ce qui est propre à provoquer une excitation chez un organisme vivant.

Stocrin®

Il est distribué par le laboratoire Bristol Myers Squibb. Voir efavirenz et Sustiva®.

Stress

Agression ou tension s’exerçant contre l’organisme, et la réponse de celui-ci à cette agression. Cette réponse met en jeu l’hypothalamus, l’hypophyse, les glandes surrénales et le système immunitaire.

Stress oxydatif

Un environnement très oxydant à l’intérieur des cellules peut être à l’origine d’une réplication accrue du VIH, causée par une perte de contrôle du système de régulation cellulaire. Voir Oxydo-réduction.

Substitution

Il existe deux formes de traitements dits de substitution : toxicomane et hormonale. Les traitements de substitution des pharmaco-dépendances majeures aux opiacés, sont relatifs à la prise en charge médicale des usagerEs de drogues par deux médicaments dits de substitution, à savoir le chlorhydrate de méthadone et la buprénorphine et, en cas d’échec, les sulfates de morphine. Les traitements hormonaux substitutifs peuvent être prescrits en cas de ménopause naturelle ou artificielle, à l’aide soit de progestatifs ou d’oestrogènes, soit d’oestroprogestatifs. Voir contraception et ménopause.

Substrat

Molécule sur laquelle agit une enzyme en catalysant sa transformation chimique. Chaque enzyme possède un ou plusieurs substrats.

Sucre

Nom générique de substances organiques composées de carbone, oxygène et hydrogène, dont le nombre d’atomes de carbone est au moins égal à 4. Par exemple : le glucose est un sucre à 6 atomes de carbone. Le ribose et le désoxyribose sont des sucres à 5 atomes de carbone, c’est à dire des pentoses.

Sulfate de morphine

Son indication est le traitement de la douleur, il est utilisé aussi en cas d’échec aux autres produits de substitution aux opiacés. Il est commercialisé sous le nom de Moscotin® et de Skénan®.

Surcontamination

Terme employé pour définir le statut d’une personne déjà séropositive qui est à nouveau contaminée par un virus, différent du précédent par son profil de résistances et son agressivité (lire aussi fitness). La mise en évidence de ce phénomène est difficile, mais sa réalité incite aux messages de prévention.

Surinfection

Nouvelle infection par un germe ou un virus d’une souche différente de la souche à l’origine de l’infection initiale, la réaction de défense du système immunitaire n’étant pas efficace.

Sustiva®

Il a obtenu son AMM le 28.05.1999. Il est distribué par le laboratoire Bristol-Myers Squibb. Il est commercialisé sous le nom de Stocrin® aux États-Unis, dans certains pays du Sud et en Russie. Voir efavirenz.

Switch

Terme anglais qui signifie : changement. Il est employé pour indiquer le changement partiel ou global des traitements d’une multithérapie, lequel peut comporter des éléments de plusieurs classes d’antirétroviraux.

Symptomatique

Désigne l’état des personnes chez lesquelles une maladie se révèle à l’aide de manifestations apparentes et caractéristiques. Cela relève de l’état clinique.

Symptôme

Manifestation, en rapport avec une maladie, perçue subjectivement par le ou la malade, à la différence du signe clinique analysé par le ou la praticienNE.

Synapse

Région de contact entre deux neurones ou entre un neurone et une cellule musculaire ou sensorielle.

Syncytium

Pluriel : syncytia. Cellule contenant plusieurs noyaux formée par l’agglomération et la fusion de plusieurs cellules infectées. Voir SI/NSI.

Syndrome

Ensemble des symptômes qui caractérisent une maladie.

Syndrome inflammatoire de reconstitution immunitaire

Syndrome pouvant apparaître, après l’initiation d’un traitement antirétroviral efficace chez des personnes très immunodéprimées, ayant été trouchées auparavant par d’autres agents infectieux tels que BK, CMV, toxoplasme, virus de l’herpès. La prise en charge de ces personnes doit impérativement tenir compte de ce risque, un traitement antituberculeux ou une prophylaxie des infections opportunistes doit être initié avant le traitement anti-VIH.

Synergie

Interaction de deux ou plusieurs agents dont l’effet conjoint est supérieur à la somme des effets de chacun.

Syphilis

Infection due au Tréponème pâle (treponema pallidum). Cette IST se manifeste d’abord par un chancre, puis sur plusieurs années par des atteintes viscérales et nerveuses. Une recrudescence de cette infection est constatée depuis 2006.

Système nerveux périphérique

Elément du système nerveux formé par l’ensemble des nerfs de l’organisme, moteurs, sensitifs, sympathiques et parasympathiques. Voir SNC

espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?