TOUS LES ARTICLES /

Prevagay 2015 : une recherche au milieu des gays
La lutte contre le sida a l’épreuve des territoires
Les jeunes et le VIH, et chez les jeunes gays ?
30 ans d’évolution des comportements des gays en France
CROI 2017 – N°4 - 3ème journée

[<< 1 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 , 10 , 11 , 12 , 13 , 14 >>]

Épidémiologie par Charline, le 2.08.2010

Résurgence de l’épidémie à VIH-1 dans l’ère des multithérapies

Les thérapies antirétrovirales hautement actives, HAART (Highly Active Antiretroviral Therapy) ou multithérapies, ont le pouvoir de réduire la charge virale, de limiter la transmission du VIH-1 et d’aider à contenir la propagation du virus. Toutefois, une recrudescence de l’épidémie et une augmentation des comportements à risques ont été largement rapportées depuis la mise en place de ces traitements. Quel est alors l’impact des multithérapies sur l’évolution de l’épidémie à VIH-1 ?


Comportements par Charline, le 20.05.2010

Un point sur la sécurité négociée

La « sécurité » négociée décrit une stratégie qui consiste à se passer de préservatifs, sous certaines conditions, lors de relations sexuelles entre partenaires séronégatifs réguliers. Cette pratique suscite beaucoup de débats, certains chercheurs faisant valoir que l’abandon du préservatif au sein d’une relation ne doit pas être confondue avec un relâchement de la prévention, tandis que d’autres parlent d’un « danger négocié ». Quelle est l’efficacité réelle d’une telle stratégie ?


Transmission par Charline, le 20.05.2010

La charge virale est plus élevée dans les muqueuses rectales, même sous thérapie antirétrovirale.

Il est admis que si la charge virale est indétectable dans le sang, elle ne l’est pas pour autant dans le sperme. En effet, le risque de transmission du VIH est probablement augmenté par des niveaux élevés de virus dans le sperme, mais aussi dans les sécrétions de la muqueuse rectale. Qu’en est-il réellement ?


IST et hépatites par emchateau, le 20.05.2010

L’épidémie d’hépatite C s’étend chez les gays séropositifs

De nombreux cas de transmission sexuelle du virus de l’hépatite C ont été rapportés ces dernières années chez des séropositifs homosexuels. Une étude hollandaise apporte des informations supplémentaires sur l’ampleur de cette nouvelle épidémie chez les gays.


Épidémiologie par Gordon, le 20.05.2010

L’infection précoce comme moteur de la propagation du VIH ?

Pour être efficace et cibler au mieux les personnes concernées, la prévention doit reposer sur une vision claire de la propagation du virus au sein des populations. On aurait pu croire que plus de 25 ans après le début de l’épidémie de VIH, tout était connu sur les réseaux de transmission. Quelques études ont analysé cet aspect et les résultats sont en apparence contradictoires, avec tantôt l’infection chronique à la source de la plupart des nouvelles contaminations, tantôt l’infection précoce.


[<< 1 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 , 10 , 11 , 12 , 13 , 14 >>]

e-media
[ image ]
Enquète Rapport au sexe

Répondez à l’enquête Santé-sexualité-prévention « Rapport au sexe » de Santé publique France qui s’adresse aux gays


espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?