DÉPÊCHES / PRÉVENTION

CROI 2012 : la prévention biomédicale en priorité

par | 03.04.2012

Download PDF
Attention ! Ce contenu a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête.

L’édition 2012 de de la conférence américaine sur les rétrovirus, plus prosaïquement sur le sida, a rassemblé plus de 4000 personnes, preuve que sa notoriété ne faiblit pas. Elle s’inscrit résolument dans l’actualité la plus brûlante de l’épidémie puisque le thème essentiel qui s’en est dégagé est bien celui de la prévention. Mais d’autres aspects plus cliniques ou prospectifs y ont eu également une place importante, comme la question très moderne des réservoirs et de l’éradication. D’autres sujets comme l’hépatite C ont peu produit cette année, en attente de nouveaux résultats. La tuberculose et les complications de l’infection à VIH ont été au cœur des discussions cliniques. Avec l’émergence des nouvelles techniques de prévention biomédicales qui sont apparues dans les débats ces dernières années, on en aurait presque oublié le thème le plus classique dans ce domaine depuis de nombreuses années, la recherche d’un vaccin.

Archives :

À lire, les chroniques d’Act Up-Paris sur cette conférence de premier plan : CROI 2012 par Act Up-Paris