E-MEDIA /

Recherchele 14.11.2014

La recherche vaccinale française recrute

Un nouvel essai français de vaccination préventive de l’infection à VIH relance sa campagne de recrutement de volontaires à Paris, Créteil, Marseille et Saint-Etienne. Cet essai du VRI est soutenu et financé par l’ANRS. Il manque à ce jour une cinquantaine de volontaires pour réussir cet essai.


Pour participer à cet essai, les volontaires doivent remplir plusieurs conditions, parmi lesquelles : avoir entre 21 et 50 ans, être séronégatif pour le VIH, être en bonne santé et utiliser, si on est une femme, une contraception efficace durant l’essai. La participation se déroule sur 1 an, ponctuée par des visites régulières, chaque volontaire étant individuellement suivi par un médecin.

L’essai proposé combine plusieurs sources vaccinales dont on attend que leur combinaison agisse en synergie, entre les effets de stimulation de l’immunité et le renforcement de ces défenses nouvellement créées.

Document sur l’essai vaccinal :

PDF - 224.4 ko

Toutes les informations sont disponibles sur le site de l’essai

Vos contributions

Ultime solution de la prévention contre l’infection à VIH, le vaccin fait l’objet de recherches constantes depuis les années 80. Elles se sont heurtées depuis le début à des difficultés extrêmes pour vaincre les obstacles que la complexité du VIH lui oppose. Cependant, grâce aux progrès technologiques considérables en science biologique, cette recherche est en pleine révolution, ayant abandonné les études quelque peu empiriques de ses débuts pour des méthodes de conception des outils vaccinaux basés sur les possibilités nouvelles de modélisation de la microbiologie moderne.

Malgré cela, pour aboutir, il reste l’étape ultime de la confrontation au réel, le montage d’essais cliniques humains qui seuls peuvent apporter la preuve que l’efficacité de ces vaccins est au rendez-vous.


e-media
[ image ]
L’offre en centre de dépistage (CeGIDD) est saturée, l’épidémie perdure

Plutôt que de répéter dans le vide que les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) sont saturés et ne répondent pas à la demande des personnes voulant se faire dépister,


espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?