DÉPÊCHES / ÉPIDÉMIOLOGIE

Vienne 2010 : transmission de virus résistants

par | 16.07.2010

Download PDF
Attention ! Ce contenu a 10 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête.

En conclusion de la session consacrée à la transmission de virus résistants, Mark Wainberg (McGill University AIDS center Canada) a tenté de résumer la discussion par trois affirmations :

  • Le nombre de personnes contaminées par des virus résistants est certainement sous estimé parce qu’il dépend de la sensibilité des tests utilisés ;
  • Certaines mutations du virus lui conférant une résistance aux antirétroviraux ont une influence sur la transmission. Cela est observable parce que les virus porteurs de certaines mutations se retrouvent plus fréquemment que d’autres et certaines ne sont jamais observées chez des personnes nouvellement contaminées ;
  • La résistance des virus peut se transmettre au delà d’une première transmission, créant des groupes de personnes porteuses d’une même souche résistante.

Par ailleurs, la surinfection par un virus résistant a été découverte chez une personne dont le traitement est devenu subitement inopérant. Bien qu’il a été possible de trouver un nouveau traitement efficace, cela diminue la marge de manœuvre thérapeutique.

Source :
5th workshop of HIV transmission, Vienna 2010