DÉPÊCHES / PRÉVENTION

Les jeunes et la prévention : une étude de l’IFOP met en évidence les carences de l’Éducation Nationale.

par | 07.12.2012

Download PDF
Attention ! Ce contenu a 8 ans. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête.

Lors des 17e États généraux d’Élus contre le sida (ECLS) en novembre, l’étude « Les jeunes et l’information sur le VIH/Sida », réalisée par l’IFOP pour Sidaction a été présentée. Cette étude, déjà réalisée à deux reprises (et permettant donc une mesure de l’évolution de l’information auprès des jeunes) est le résultat de l’administration de questionnaires en ligne auprès de jeunes filles et garçons de 15 à 24 ans.

Si globalement les jeunes se disent relativement bien informés en matière de prévention du VIH/Sida (à 85%), l’étude montre une méconnaissance stagnante (depuis les études de 2007 et 2009) quant à l’existence de traitements d’urgence (Traitements post-exposition).

Enfin, l’étude montre le trop grand retrait de l’Éducation Nationale de l’offre globale d’information. Lorsqu’on demande aux jeunes sondés par quel biais ils sont informés, l’éducation nationale n’arrive qu’en 6e position, loin derrière internet, les médecins, les médias au sens large ou même les parents… D’ailleurs, 11 % des jeunes sondés disent n’avoir jamais bénéficié de prévention à l’École.