E-MEDIA /

Recherchele 19.03.2018

Enquête nationale sur la biphobie

"Vous êtes bi ou pan, ou ne vous considérez pas comme lesbienne, gay ou hétéro ?"

"Vous vous considérez comme lesbienne, gay ou hétéro, mais vous avez pu être victime de biphobie et/ou avez des pratiques bies ?"

Participez à la première enquête nationale sur la biphobie

Pour participer, suivez ce lien


Act Up-Paris, Bi’Cause, FièrEs, le MAG Jeunes LGBT et SOS homophobie s’associent pour lancer la première enquête nationale sur la biphobie [1], afin de détailler et mesurer toutes les formes que celle-ci peut prendre en France. L’enquête dispose d’un chapitre spécifique sur la santé et il y est notamment interrogé la relation entre situations de biphobie et prise de risque en contexte sexuel. C’est pourquoi REACTUP.FR relaie l’enquête.

Cette enquête remplit un grand vide : elle contribuera à éclairer toute association qui voudrait se saisir de cette thématique, à produire des données, des savoirs et des analyses dont le milieu militant et associatif a grandement besoin. Elle permettra également aux associations d’intervenir auprès de tout-e interlocutrice-teur ayant des pouvoirs d’action ou de décision et de visibiliser les personnes concernées afin de faire reculer ces discriminations.

En 2015, la première enquête nationale sur la bisexualité, initiée par Act Up-Paris, Bi’Cause, le MAG Jeunes LGBT et SOS homophobie, révélait qu’à la question « Pensez-vous que les bisexuel-le-s peuvent être discriminé-e-s en raison de leur orientation sexuelle ? », 73 % des quelques 6 100 personnes répondaient « oui », et 11 %, « peut-être » [2]. Cette discrimination est présente dans la société, dans les relations interpersonnelles, parfois même dans l’intimité.

Les commentaires, recueillis en 2015, quand ils en faisaient mention, montraient que ces manifestations de rejet pouvaient provenir de personnes des milieux LGBTI+, pourtant elles-mêmes potentielles victimes de discriminations…

Voir aussi notre article : « La bisexualité en quelques mots et quelques chiffres »

Divisé en cinq parties (Vous, Votre visiBIlité, Discriminations et/ou agressions en raison de l’orientation sexuelle et/ou affective/romantique, Santé/bien-être et Biphobie et autre-s oppression-s), le questionnaire de cette nouvelle enquête a pour objectif de capter le plus largement possible les expériences vécues de biphobie ainsi que celles qui se mêlent à d’autres discriminations.

Le questionnaire sera diffusé sur Internet (enquete-biphobie.org) et partout en France en version papier, grâce au tissu associatif local. Pendant plusieurs mois les personnes concernées pourront y répondre.

[1] Nous entendons par biphobie l’ensemble des manifestations, propos, écrits, actes, réactions, pouvant aller jusqu’à l’agression physique et à la violence, exercés en raison de l’orientation sexuelle et/ou affective/romantique bie, ou plus large – à l’exclusion de l’hétérosexualité et de l’homosexualité (gays et lesbiennes)

[2] Enquête nationale sur la bisexualité, 2015


e-media
[ image ]
L’offre en centre de dépistage (CeGIDD) est saturée, l’épidémie perdure

Plutôt que de répéter dans le vide que les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) sont saturés et ne répondent pas à la demande des personnes voulant se faire dépister,


espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?