DÉPÊCHE /

IST et hépatitesle 21.12.2016

Méningocoque : l’état actuel de la recommandation

L’ AVIS du Haut Conseil de la santé publique du 29 janvier 2016 dont l’intégralité du texte est disponible en bas de page concluait :

Vaccination méningococcique C au-delà de 24 ans. Actualisation

En novembre 2014, le HCSP a recommandé la vaccination méningococcique C conjuguée pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et les autres personnes âgées de 25 ans et plus, qui fréquentaient les lieux de convivialité ou de rencontre gays ou qui souhaitaient se rendre à un ou des rassemblements gays. Cette recommandation concernait les personnes résidant en France et portait sur une période limitée à un an.
Les données épidémiologiques 2015 sur les infections invasives à méningocoque (IIM) de sérogroupe C montrent que le variant particulier qui circulait dans la population HSH a diffusé en population générale mais que son lien à la communauté gay n’apparaît plus prédominant.
Par contre, il a été mis en évidence des cas d’infection du tractus uro-génital masculin liés vraisemblablement à une transmission sexuelle de ce variant qui présente des caractéristiques proches de celles du gonocoque avec notamment, pour certaines souches, la présence d’un allèle responsable d’une diminution de la sensibilité aux céphalosporines.
En l’absence de donnée de couverture vaccinale permettant d’évaluer l’application des recommandations de vaccinations contre le méningocoque C faites en 2013 puis en 2014, l’interprétation des données épidémiologiques est rendue difficile. En particulier les données disponibles ne permettent pas de faire la part, dans la diminution observée du nombre de cas chez lesquels un lien avec la communauté HSH est identifié, entre une évolution naturelle des IMM ou bien un impact de la vaccination dans la communauté HSH.
Le HCSP préconise ainsi de prolonger jusqu’à fin 2016 la recommandation de vaccination méningococcique C conjuguée pour les HSH et les autres personnes âgées de 25 ans et plus qui fréquentent les lieux de convivialité ou de rencontre gays ou qui souhaitent se rendre à un ou des rassemblements gays.
Cette recommandation permettra d’évaluer avant la fin de cette période l’impact de la précédente recommandation en termes de couverture vaccinale au sein de la communauté HSH.

e-media
[ image ]
Enquète Rapport au sexe

Répondez à l’enquête Santé-sexualité-prévention « Rapport au sexe » de Santé publique France qui s’adresse aux gays


espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?