DÉPÊCHE /

Recherchele 26.12.2012

La taille du pénis influencerait la capacité à se protéger

Tags : capote , États-Unis , Sexe non protégé

L’étude réalisée par le CHEST (Center for HIV Educational Studies and Training) du Hunter College a recueilli les témoignages de gays et bisexuels fréquentant des évènements communautaires à New-York sur la taille de leur pénis et leur expérience des préservatifs. Les résultats qui seront publiés dans "Archives of Sexual Behavior" en février 2013 montrent que plus gros est le pénis, moins les hommes sont susceptibles d’utiliser des préservatifs.

Ces résultats suggèrent que la distribution de préservatifs à taille unique dans le milieu gay pose problème. Ainsi, près de la moitié des hommes interrogés rapportent un glissement des préservatifs durant l’acte sexuel. Près d’un tiers évoque une rupture dans les trois derniers mois et quelques uns ont déclaré avoir eu des rapports non protégés parce qu’ils n’ont pas trouvé de capote à leur taille. 40% seulement déclarent ne pas avoir de problème pour trouver des préservatifs adaptés pour eux.

Selon le directeur du CHEST, Jeffrey Parsons, ce type d’étude est très importante en matière de santé publique parce qu’elle nous permet de mieux comprendre la santé sexuelle et les risques des hommes gays et bisexuels et de connaître leurs besoins. L’un des auteurs de cette communication, Christian Grov, précise que ce résultat montre que la bonne adaptation du préservatif a de l’importance. Il ajoute que lorsque des usagers de services VIH qui voient un saladier rempli de préservatifs standards ont à demander s’il y a d’autres tailles, cela crée une étape supplémentaire dans la démarche qui peut faire la différence entre ceux qui vont en emporter et ceux qui repartent les poches vides.

Il existe bien des préservatifs adaptés à toutes les tailles sur le marché mais ils ne sont pas aussi disponibles que ceux distribués gratuitement. Le département de la santé de la ville de New-York a déjà prévu d’augmenter la variété des préservatifs distribués.

Au Royaume Uni, la plupart des établissements gays distribuent gratuitement des préservatifs qui sont en général à taille unique.

L’an dernier le gouvernement des Etats Unis s’est vu reprocher de financer une étude sur l’influence de la taille du pénis des gays sur leur vie sexuelle et leur bien être mettant notamment l’accent sur l’influence que ça pouvait avoir sur le comportement, actif ou passif.

Commentaire de la rédaction :

Cette question a amené de nombreux commentaires des internautes partageant cette préoccupation. En France où malgré les efforts louables des établissements du SNEG pour mettre capotes et gels à la disposition des clients, la même question mérite d’être posée. Elle fait d’ailleurs partie de remarques souvent entendues dans les lieux communautaires. Etudier le réel besoin des gays en matière de préservatifs est sans doute un bon moyen d’améliorer son usage.

PinkNews et également TêTU

e-media
[ image ]
Enquète Rapport au sexe

Répondez à l’enquête Santé-sexualité-prévention « Rapport au sexe » de Santé publique France qui s’adresse aux gays


espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?