DÉPÊCHE /

Épidémiologiele 30.04.2013

Dépister toute la population ? Des experts américains recommandent le dépistage généralisé du VIH

La U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF), un panel d’experts en santé mis en place par le gouvernement américain, vient d’émettre une nouvelle recommandation quant aux cibles du dépistage.

En 2005, les experts recommandaient le dépistage de tous les adolescents et adultes à haut risque de contracter le VIH. Aujourd’hui, c’est à l’ensemble de la population de 15 à 65 ans que ces recommandations s’appliquent.

Le coût des tests, moins élevé qu’auparavant, a notamment motivé cet avis, mais aussi les données épidémiologiques, qui estiment à 50 000 le nombre de nouvelles contaminations annuelles aux Etats-Unis, dont 20% de personnes qui ignoreraient leur séropositivité…

L’autre raison de cette recommandation réside dans les connaissances récentes sur l’intérêt de traiter tôt les personnes pour empêcher de nouvelles transmissions. Sur ce dernier point, l’un des obstacles de santé publique majeurs est l’accès aux soins, comme on peut le voir sur ce graphique représentant la "cascade du soin".

On voit sur ce graphique qu’à peine 30% des américains séropositifs sont sous traitement et avec une charge virale indétectable, quand près de 60% des patients français le sont (ce qui reste toujours insuffisant, mais démontre une meilleure adhésion et/ou une meilleure accessibilité au soin).

Ainsi, les nouvelles recommandations posent un problème qu’elles ne résolvent pas totalement : une fois les personnes qui s’ignorent dépistées, comment les faire entrer dans un système de prise en charge efficace ?

e-media
[ image ]
Enquète Rapport au sexe

Répondez à l’enquête Santé-sexualité-prévention « Rapport au sexe » de Santé publique France qui s’adresse aux gays


espace perso

enquête

Tu aimes ce site ?